Comment lancer une boutique en ligne en 24h (pour limiter les pertes du confinement)

Image for post
Image for post
Magnifique visuel fait sur Instagram pour pouvoir mettre une cover à l’article…

Jeudi soir dernier, je regardais les infos. À l’écran, la gérante d’une petite boutique de jouets en bois voyait son rideau se baisser à cause du confinement alors que l’immense Carrefour d’en face restait ouvert (et allait donc rafler la mise pour Noël). J’ai eu de la peine pour elle. À la question “et la vente en ligne ?” du journaliste, à la jeune quarantenaire mal à l’aise de répondre “encore faudrait-il avoir une boutique en ligne…”

Première réaction : “Les pauvres”. Deuxième réaction, j’ai attrapé mon portable et posté un message en story sur le compte Instagram des Others (140K followers), que j’ai rapidement relayé sur mon compte Linkedin perso pour tenter de toucher le plus de monde possible.

Voici ce message.

Image for post
Image for post
Le message envoyé jeudi à 22h sur le compte Instagram @lesothers

Comme on n’est pas très enthousiastes à l’idée de vivre dans un monde où il ne resterait que des grandes surfaces, on a invité les intéressés à nous envoyer un message.

L’objectif : proposer une formation express d’une heure pour lancer un shop en ligne en 24 heures, et ainsi limiter la casse.

Au max, ça nous prendrait deux-trois jours pour trier les messages, créer un petit questionnaire pour identifier le besoin, préparer la présentation, envoyer des mails débrief et créer un petit groupe Facebook pour accompagner un peu la mise en place. À l’agence — instant promo : à côté des Others, nous avons une agence créative baptisée Les Others Studio — on a tous les talents pour lancer ça rapidement.

L’expérience s’est un peu emballée. On a reçu plus de 200 messages privés sur Instagram et le post Linkedin continue de tourner. Du coup, on a du séparer tout ce monde en deux groupes :

Le premier : ceux qui ont déjà une boutique physique, fermée à cause des mesures gouvernementales et qui ne sont pas forcément à l’aise sur le web. C’était la cible de base du workshop. Le dimanche, tout était prêt pour organiser un meeting sur Google Meet pour ces 20 prioritaires.

Le second : tous les profils dont les attentes sont un peu différentes (lancement d’une boutique sans avoir de shop physique, création d’une marque, projets encore en réflexion, personnes très à l’aise sur le web, etc…). À qui on donnera accès à un article détaillé qui reprend tout le process expliqué aux premiers. On s’est dit que cet article pourrait aussi servir à ceux qui ne sont pas arrivés à temps.

À qui est destiné ce tutoriel?

Chez Les Others Magazine, on n’a jamais souhaité entrer dans le circuit de distribution “classique” (qui met votre magazine en vente partout, jusque dans les kiosques, mais qui entraîne jusqu’à 70% de destruction de marchandises). On a préféré développer les ventes en ligne et construire à la main, au fil des années, un réseau de librairies et de concept-stores indépendants qui partagent nos convictions. Ils sont aujourd’hui plus d’une centaine dans le monde. Et ça nous suffit. Sur leurs étagères, nos magazines sont mis en valeurs du mieux possible, au côtés d’autres magazines ou objets que nous apprécions. On connait l’importance et l’amour de ces gérants pour les produits qu’ils vendent. Circuit cohérent.

Mais ces commerces non-essentiels doivent fermer à cause du confinement. Nos stories et nos feeds Instagram sont ainsi pavés de messages de fermetures, derrière lesquels se cachent une certaine détresse. Une tentative d‘écouler les dernières plantes en vitesse, de la débrouille, des échanges de numéros pour tenter la vente par téléphone, les doigts croisés pour la situation ne dure pas trop longtemps.

Cette courte formation est donc destinée aux petites boutiques physiques qui souhaitent mettre en place une rustine pendant le confinement. Ces librairies et concept-store qui n’ont pas toujours de site-web, mais aussi, comme on a pu avoir dans les participants du workshop : une boutique de décoration, une galerie d’art associative, une chapellerie, un concept-store pour les enfants, une boutique de produits d’escalade, une boutique de vélo et de skis d’occasions, etc…

Quel sera le résultat ?

Cette formation se base sur un système standardisé. Elle n’a pas vocation à être LA solution parfaite (elle est d’ailleurs clairement imparfaite), mais UNE solution basique, minimale et facile à mettre en place pour répondre à un besoin simple : permettre aux boutiques de continuer les ventes en ligne pour leurs clients actuels.

⚠️ Pour répondre aux messages que j’ai déjà reçu : tout ceci ne remplace pas le travail d’une agence et ne remet pas en cause les prestations qu’elles peuvent fournir. Que ce soit en développement web, en consulting, UX, SEO, SEA et autres. Pour aller plus loin, concevoir un e-shop de qualité, sur-mesure, avec un besoin précis et une stratégie d’acquisition long-terme, il faudra bien évidemment prévoir de faire appel à des gens compétents. Ce n’est pas le cas dont je parle ici.

Ceci étant dit, on peut commencer !

Warning : pour être rapide, il faut être standard

La majeure partie du temps passé sur ce genre de projet se fait dans la conception (et l’hésitation) : quelle plateforme, pourquoi, quel forfait, quelle taille de logo, quelle typo, quel template, etc… Comme on joue contre la montre, toutes les étapes sont ici standardisées.

Bien évidemment, libre à vous de prendre le temps de fouiller un peu et d’adapter les choix à vos goûts ou à l’univers de votre marque, mais ces 24 heures prévues à la base peuvent vite se transformer en deux mois. PS : elles se transforment TOUJOURS en deux mois ! Et dans deux mois c’est Nöel, le mal sera fait. Alors suivons l’adage : le mieux est l’ennemi du bien.

En cette période de crise, les clients ne vous en voudront pas si votre shop est “un peu simple”. À mon sens, la meilleure idée est donc de suivre les conseils de cet article jusqu’au bout. Quand la structure sera en place, il sera temps de peaufiner petit à petit (ajouter le logo le deuxième jour, choisir une meilleure typo le troisième, etc…). Dans le monde des startups, ils appellent ça le MVP pour “minimum viable product”. En gros : la manière la plus simple de faire fonctionner le produit. Qu’on améliorera par la suite.

Pour info, voici à quoi ressemblait encore la boutique en ligne des Others il y a quelques mois : https://fr.store.lesothers.com/ (sur laquelle nous recevions plusieurs milliers de commandes par ans).

Image for post
Image for post

Depuis, on a designé et développé une surcouche avec l’API pour intégrer tout ça visuellement à notre site, (qui est toujours liée à cette première version) mais seulement quatre ans après l’ouverture du shop.

Sommaire

  • Étape 1 : créez un compte sur Shopify (10 min)
  • Étape 2 : choisissez le design de votre boutique (3 min)
  • Étape 3 : configurez les tarifs d’expéditions (20 min)
  • Étape 4 : créez trois fiches produits (60 min)
  • Étape 5 : configurez la page d’accueil (10 min)
  • Étape 6 : configurez le “checkout” (5 min)
  • Étape 7 : les méta-descriptions et le SEO (10 min)
  • Étape 8 : lancez votre boutique en ligne (5 min)
  • YOUPI ! Votre boutique est en ligne !
  • Étape 9 : parlez-en autour de vous !
  • Étape 10 : traitez les commandes (à venir)
  • Étape 11 : Améliorer son shop : les étapes suivantes (à venir)
  • Les autres méthodes
  • Ressources utiles (à venir)

Étape 1 : créez un compte sur Shopify

Durée : 10 minutes

C’est parti ! On a choisi Shopify car c’est l’outil qu’on utilise depuis plusieurs années chez Les Others. On n’a jamais eu un seul soucis, le dashboard est clean et toutes les contraintes légales de gestion des informations clients et de cartes bleues se font automatiquement. Et ça ne bug jamais.

D’autres outils sont certainement plus adaptés à des besoins précis (notamment Squarespace pour les créatifs ou Etsy pour les petits créateurs) mais ici, on a cherché une solution qui puisse convenir au plus grand nombre.

  • Rendez-vous sur Shopify : https://www.shopify.fr/
  • Créez un compte en renseignant toutes vos informations
  • Validez votre inscription dans le mail que vous avez reçu

Vous aurez 14 jours d’essai gratuit pour configurer les réglages de votre boutique. Mais (même si vous allez plus vite), il vous faudra choisir entre l’une des trois formules ci-dessous pour la lancer officiellement en ligne. Ne vous inquiétez-pas, même si vous devez entrer vos informations de paiement dès maintenant, le premier paiement ne sera débité qu’à la fin de votre période d’essai. Il sera temps d’annuler avant si vous n’êtes pas convaincus.

Bien évidemment, la première (à 29$ par mois+ 2% de commissions sur les ventes) va répondre aux besoins de 99% d’entre-vous pendant au moins quelques années. Quand il vous faudra passer à la seconde, pas de panique, ça voudra dire que votre boutique tourne très bien. Problème de riche, donc.

Image for post
Image for post

Étape 2 : choisissez le design de votre boutique

Durée : 3 minutes

Une fois connecté.e sur le backoffice (entendez ici la plateforme d’administration) de votre boutique, suivez le pas-à-pas proposé dans l’onglet <Accueil>.

  • Si on vous propose d’importer une boutique actuelle : ne faites rien et passez à l’étape suivante
  • Dans la seconde étape, cliquez ensuite sur <Découvrir les thèmes gratuits> et sélectionnez le thème “Minimal”.
  • Cliquez ensuite sur <Actions> et <Publier> pour faire de ce thème votre votre thème principal. Il représente le design de votre boutique.
Image for post
Image for post
  • Revenez ensuite sur l’onglet <Accueil> de votre interface (tout en haut à gauche dans la barre de menu)
  • Reprenez le pas-à-pas. Pour le moment, sautez l’étape <Ajoutez un domaine> pour passer aux tarifs d’expédition.

Étape 3 : configurez les tarifs d’expédition

Durée : 20 minutes

a. Via voie postale

Commençons par régler les tarifs d’expédition via la voie postale en cliquant sur <Gérer les tarifs>. C’est pas le plus marrant mais ça sera fait une bonne fois pour toute.

Image for post
Image for post

L’interface fait un peu peur à première vue mais c’est assez simple. En gros, vous pouvez créer différents tarifs d’expédition. Soit en fonction du poids de l’article, soit en fonction du prix de la commande. Ça va dépendre de ce que vous vendez. Ici, on va utiliser la méthode du poids et se baser sur les tarifs Collissimo à jour, ci dessous.

Image for post
Image for post
  • On configure donc la première tranche. Puis la seconde.
Image for post
Image for post
Première tranche tarifaire.
Image for post
Image for post
Seconde tranche tarifaire.
  • Et ainsi de suite. Jusqu’au bout si besoin.
  • Vous pouvez également ajouter une tranche tarifaire basée sur le prix pour offrir les frais de ports dès 100€, par exemple.
Image for post
Image for post
  • Une fois ces modifications terminées, cliquez bien sur <Enregistrer> dans la barre d’outils en haut de votre écran. Avant de revenir à l’écran précédent.

b. via le retrait sur place

Le retrait en boutique peut être avantageux pour vous (ça évite les aller-retours à La Poste) et pour les clients.

  • Cochez la case “cet emplacement propose le retrait sur place”
  • Remplissez l’heure de retrait
  • Remplissez la notification de commande
Image for post
Image for post

C’est fait ! Une troisième partie sur la livraison “locale” existe mais nous n’allons pas la traiter ici. Si elle vous intéresse, n’hésitez pas à y jeter un oeil. Passons maintenant aux étapes suivantes.

  • Retournez sur l’accueil
  • Laissez de côté pour le moment l’option des informations juridiques. Ne soyez pas hors-la-loi pour autant, mais on y reviendra plus tard.

PS : si parmi les premiers lecteurs de cet article, quelqu’un peut m’envoyer des textes types pour cette partie, ça serait magnifique.

Étape 4 : créez trois fiches produit

Durée : 60 minutes

En dessous du pas-à-pas de la rubrique <Accueil>, cliquez sur <Ajouter un produit>.

C’est ici qu’on commence à rentrer dans le vif du sujet. Pour le moment, nous allons créer trois fiches produits pour remplir notre boutique. Pour l’exemple, je vais repartir du même template que vous, que ça colle à ce que vous aurez de votre côté.

a. Remplissez les titres et descriptions

Image for post
Image for post
Description simplifiée des Others Magazine Volume 11

b. Ajoutez des visuels (photos)

Pour le moment, nous allons nous contenter de photos simples, prises à la lumière naturelle avec un bon smartphone. Si vous avez du meilleur matériel, profitez-en.

  • Improvisez un petit espace de shooting devant une fenêtre ou à l’extérieur (pour l’exemple, j’ai reshooté les magazines rapidement).
  • Envoyez les photos sur votre ordinateur
  • Uploadez les photos sur la fiche produit (idéalement, trois photos par produit)
Image for post
Image for post
Trois photos simple du dernier volume papier @lesothers.

c. Renseigner le prix

Image for post
Image for post
  • Renseignez ensuite le stock : ici, j’ai mis 10000.
  • Renseignez des informations particulières pour la livraison.
  • Une fois votre produit terminé, passez son statut en <Actif> en haut à droite de la page, puis enregistrez.
Image for post
Image for post

Votre produit est prêt à être vendu. Voici à quoi ressemble la page produit.

Image for post
Image for post
Page de vente Les Others Magazine Volume 9. (Il y a écrit La librairie de Michel au lieu de “Les Others Magazine” car j’ai j’ai du créer une nouvelle boutique pour vous montrer les étapes)
  • Répliquez l’expérience à deux reprises
  • Il est possible de repartir de 0, ou de dupliquer un produit existant pour repartir d’un modèle (pour cela, rendez-vous sur page du produit en question et cliquez sur <Dupliquer> à côté du titre.)
Image for post
Image for post

Nous avons maintenant nos trois produits, prêts à être mis en ligne.

Image for post
Image for post

Étape 5 : configurez la page d’accueil

Durée : 10 minutes

Dans le menu de gauche, cliquez <Thèmes> et en face du nom minimal, sur le bouton vert <Personnaliser>. Ici, on va se contenter pour le moment d’une page très simple, et donc de désactiver ou de remplacer certaines options de base.

a. Configurez l’affichage des produits

  • Commencez par cacher, en cliquant sur le petit oeil, les quatre parties affichée de base : Diaporama, Collection List, Liste des collections et Inscription à la newsletter.
Image for post
Image for post
On masque les 4 catégories affichées à la base.
  • Cliquez ensuite sur <Ajouter une section>, puis, dans le menu déroulant, dans la partie Collection, cliquez sur “Collection en vedette” et appuyez sur <Sélectionner>.
  • Videz le champ de titre où est inscrit “Featured Collection”
  • Cliquez ensuite sur <Enregistrer> en haut à droite de votre page

Maintenant, les trois produits que nous avons créé précédemment s’affichent sur la homepage.

b. Configurez le Header

  • Revenez ensuite sur l’écran précédent et cliquez sur <En-tête>.
  • Allez tout en bas, dans “Barre d’annonces” et entrez le texte que vous souhaitez. Ici, on va mettre : livraison offerte à partir de 100 € d’achats (on avait réglé les frais de port en fonction précédemment)
  • Enregistrez.

c. Réglez le Footer

  • Revenez à l’étape précédente et cliquez maintenant sur “Footer”
  • Cliquez ensuite sur “Dernier article de blog”, puis supprimez la catégorie
Image for post
Image for post
  • Reproduisez la manoeuvre pour la partie “Newsletter”
  • Reproduisez la manoeuvre pour la partie “Icônes de partage social”
  • Désélectionnez également les icônes de paiements
  • Enregistrez
Image for post
Image for post
La page d’accueil

Étape 6 : configurez le check-out

Durée : 5 minutes

a. Les informations à récolter avant le paiement

On touche presque au but. Maintenant que votre boutique est disponible et que les produits sont prêts à être vendus, il faut configurer la partie “paiement”.

  • Sur le menu de gauche (menu principal de votre back-office), sélectionnez <Paramètres>, tout en bas.
  • Cliquez sur Paiement. Et modifiez les points suivants :
    - Comptes clients : on ne touche à rien
    - Contact client : on ne touche à rien
  • Options de formulaires : sous la partie nom complet, sélectionnez <Exiger le prénom et le nom>. Nom de l’entreprise : sélectionnez <Facultatif>. Et dans Numéro de téléphone de l’adresse d’expédition, sélectionnez <Facultatif> également.
  • Tout en bas de cette page, dans la partie “Marketing par email”, décochez la case <Afficher une option d’inscription à la caisse>
  • Enregistrez et revenez à l’écran précédent

b. La méthode de paiement

Cliquez ensuite sur Systèmes de paiements (toujours sur la page principale du menu Paramètres).

Ici, le paiement via Paypal est priorisé (cela ne veut pas dire que vos clients ne pourront pas payer en carte bleue, mais que la transaction passera par Paypal).

  • Si vous avez déjà un compte Paypal, connectez-le en cliquant sur terminer la configuration du compte.
  • Sinon, vous pouvez le laisser ainsi. Après votre première commande, vous recevrez une notification sur l’adresse avec laquelle vous avez créé votre compte Shopify, pour créer un compte Paypal et recevoir le paiement.
Image for post
Image for post

Étape 7 : les méta-descriptions et le SEO

Durée : 10 minutes

Dernière étape avant la lancement. Remplir le SEO, c’est à dire permettre à Google de récupérer les informations de votre boutique. (Version très simplifiée mais vous n’avez pas besoin de comprendre ça pour le moment).

  • Rendez-vous dans le menu principal et cliquez sur <Boutique en ligne> puis <Préférences>
  • Remplissez les champs titre et description. N’hésitez pas à être exhaustifs.
Image for post
Image for post
  • Ajoutez une photo en dessous. C’est elle qui s’affichera lorsque vous partagez un lien vers votre boutique sur les médias sociaux, une image s’affiche généralement dans votre publication.
Image for post
Image for post
J’ai mis une image du magazine mais si vous avez une boutique physique, vous pouvez mettre une photo de la devanture ou un plan large de plusieurs produits.
  • Enregistrez !

Étape 8 : lancez votre site en ligne

Durée : 5 minutes

Nous y voilà. On est prêts. Il est temps de mettre le site en ligne.

  • Retournez sur le pas-à-pas de l’accueil et cliquez sur “Lancer la boutique”.
Image for post
Image for post
  • Choisissez votre forfait (le premier). Même si vous devez entrer vos informations de paiement dès maintenant, le premier paiement ne sera débité qu’à la fin de votre période d’essai.
Image for post
Image for post
Choisissez la première formule.
  • En dessous, cliquez ensuite sur <Ajouter une carte de crédit>
  • Entrez vos informations de carte bleue
  • Cliquez sur le bouton vert <Démarrer le forfait>

Étape 9 : parlez de votre boutique autour de vous

Et voilà ! Votre boutique est prête. Maintenant, il est temps de parler de votre boutique pour amener des clients dessus (ils ne vont pas arriver de Google par hasard). Voici quelques idées :

  • Si vous avez une boutique, commencez par coller une grosse affiche sur votre devanture indiquant que les ventes continuent sur le site, avec le lien du site.
  • Martelez-le sur les réseaux sociaux : dans votre bio Instagram, en post, dans les stories, sur Facebook, dans vos cercles d’amis sur Whatsapp. N’hésitez pas à mettre un rappel de temps en temps sur tous ces supports.
  • Tenez de créer des regroupements avec les boutiques qui vous ressemblent pour faire passer le message.

Comme j’ai besoin de publier cet article pour servir de support au workshop et permettre aux autres intéressés de se lancer dans la création de leur boutique, certaines des catégories suivantes seront publiées dans les jours à venir.

Étape 10 : traitez les commandes

À venir.

Étape 11 : quelques points d’amélioration

À venir.

Les autres méthodes

Si cette méthode vous semble trop lourde, voici quelques petites idées pour continuer à vendre pendant la pandémie.

  • Créez un compte Instagram spécifique et postez des photos de vos objets, dans le feed ou en stories. Si la fonction Instagram Shop met trop de temps à venir, vous pouvez toujours accepter les paiements en créant un compte sur Paypal.me. Vous pourrez envoyer les factures par email, SMS, Whatsapp.
  • Utilisez Facebook Marketplace si vous avez des comptes réseaux sociaux pour rediriger vos utilisateurs vers vos produits.
  • D’autres à venir.

Ressources complémentaires

PS : j’ai dit une bêtise ?

Encore une fois, cette méthode comporte beaucoup de raccourcis. Je suis preneur de vos retours pour améliorer tout ça. Je n’avais pas pris en compte la rédaction de cet article dans mon emploi du temps. Du coup :

  • Si vous trouvez des coquilles, n’hésitez pas à les remonter.
  • Si j’ai dit une bêtise, je vous invite à m’envoyer un message ici, je me ferais une joie de corriger.
  • Si vous avez des idées pour améliorer tout ça, pareil, je suis preneur.
  • Si besoin, vous pouvez aussi me contacter sur Linkedin : https://www.linkedin.com/in/thomas-firh-b0550530/

Pour finir

Si l’ensemble des étapes prend moins de deux heures, j’ai mis “24h” pour vous laisser le temps d’appréhender un peu la plateforme, de créer davantage de fiches produits, de fouiller un peu, etc…

J’espère que cette méthode pourra en aider certains. N’hésitez pas à faire tourner. Tout ce qui ira dans la poche des petits commerces plutôt qu’ailleurs sera déjà ça de pris !

Bon courage à tous pour cette période ❤️

Written by

Co-fondateur et président @lesothers et @lesothers.studio.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store